Viaduc de Millau

millau_viaduc.jpg

Le Viaduc de Millau

On ne présente plus cet ouvrage aux 3 records du monde : la pile la plus haute du monde, la flèche la plus haute du monde  et le tablier routier le plus haut du monde, vous êtes chaque année très nombreux à venir le visiter.

Pendant près de trois ans, l'autoroute A75 est restée inachevée aux abords de Millau. Avant le viaduc, ce franchissement se faisait par un pont situé en fond de vallée, dans la ville de Millau. Millau était alors un très gros point noir routier, connu et redouté. Des kilomètres d'embouteillages et des heures d'attente pour traverser la ville se reproduisaient chaque année au moment des grands flux estivaux. Ces ralentissements faisaient perdre tous les avantages de l'A75, dite autoroute d'aménagement du territoire et entièrement gratuite sur 340 kilomètres. Tout le trafic drainé par l'autoroute apportait pollution et danger à la ville de Millau.

Quatorze ans d'études et trois ans de travaux : le Viaduc de Millau est l'aboutissement d'un projet exceptionnel et une réussite pour les ingénieurs français

Depuis le 15 juin 2002, le chantier du Viaduc de Millau a attiré 500 000 visiteurs, avec des visites in situ le long des pistes de chantier, de P8 à C0 (la culée Nord) en passant par l’incontournable pile P2 et le franchissement du Tarn sur le pont du chantier.

Michel Bras, un chef étoilé sur l’aire du viaduc : Michel Bras, le chef étoilé de l’Aubrac, a été proposé par le Comité interconsulaire de l’Aveyron (1) pour gérer et animer l’espace gourmand et des savoir-faire aveyronnais de l’aire du Viaduc (Brocuéjouls).

Idée séjour : venez découvrir le viaduc de Millau, Réservez votre hotel en ligne dès maintenant !

Retrouvez plus d'informations sur le viaduc dans les liens suivants :